2 octobre 2015 Profil des acquéreurs

2015-t3 primo

Depuis le 1er janvier 2015: qui devient propriétaire, pour quel budget, avec quel apport, etc.

Immoprêt, courtier en prêt immobilier qui a accompagné plus de 25 000 familles en 2014, dresse le bilan de son activité au troisième trimestre 2015 depuis le début de l’année : profil acquéreur, comment évolue la capacité d’achat des ménages et pour quel usage…

Ulrich Maurel, fondateur du réseau Immoprêt, explique que « le marché de l’immobilier est toujours en pleine reprise même si on constate un durcissement des conditions d’accord des banques depuis cet été.

Nous remarquons également, pour les assurances de prêt, un allongement du délai de traitement de dossier dans le cas des délégations d’assurance, notamment en cas de problèmes médicaux. Ce phénomène ne concerne plus les assurances de groupe et se résorbe peu à peu. C’est toute la chaîne du crédit qui est ainsi affectée par ces allongements de délais! Cela peut s’avérer problématique pour les conditions suspensives des compromis de vente : alors que les vendeurs se retrouvent dans un climat d’incertitude, les acheteurs ont vivement intérêt à anticiper cette situation en demandant un délai de 60 jours pour l’accord de prêt, en lieu et place des 30 jours habituels ».

  • Evolution de la capacité d’achat des ménages: stable à 153 782€ entre août et septembre 2015, en baisse de 4,1% depuis juin 2015
  • Proportion d’achat immobilier dans le neuf en hausse entre les trois 1ers trimestres 2014 et 2015 : de 9,8% à 15,5%

Au 30 septembre 2015, les conseillers d’Immoprêt ont d’ores et déjà accompagné 26 812 familles dans leur accession à la propriété.

2015-t3

Ulrich Maurel explique : « En comparant nos trois 1ers trimestres 2015 avec la même période de 2014 nous voyons bien l’évolution de la situation des ménages qui accèdent à la propriété.

Un emprunt et un prix moyen du bien qui augmentent, combinés avec un apport en baisse, sont une preuve que les taux d’intérêts très bas restent un facteur décisif d’achat. Ce contexte permet aux primo-accédants d’être très présents sur le marché. On note aussi que le revenu moyen est en hausse de 2% pour les emprunteurs.

Il faut toutefois rester vigilant sur les conditions des banques qui continuent de se resserrer et sur l’acceptation de prêts sur la longue durée de moins en moins aisée. Pour emprunter aujourd’hui, nous recommandons de disposer d’un minimum de 10% d’apport et nous conseillons donc aux emprunteurs de très bien préparer leurs dossiers au moins 4 mois avant d’aller visiter les premiers biens. »

Les taux restent assez stables ce mois-ci encore, bien qu’en légère hausse depuis quelques mois. Acheter reste intéressant, renégocier son prêt également…

Focus : les primo-accédants

Au 30 septembre 2015, les conseillers d’Immoprêt ont d’ores et déjà accompagné 14 655 primo-accédants dans leur accession à la propriété

2015-t3 primo

Evolution de la capacité d’achat des ménages:

2015-capacité emprunt sept

Pour une mensualité de 800€ hors assurance, avec un taux moyen négocié par Immoprêt sur la période, pour un emprunt sur 20 ans.

La capacité d’achat est restée stable entre août et septembre 2015, à 153 782€, mais elle est en forte baisse (4,1%) depuis juin compte tenu de la hausse des taux ces derniers mois.

Evolution de la capacité d’achat des ménages: pour quel usage ?

neuf ou ancien

« Par rapport au 1er semestre 2015 où 13,6% des projets étaient dans le neuf, cette proportion est remontée à 15,5%, pour retrouver une part plus importante que l’année dernière (9,8%). Le dispositif Pinel, qui a donné un regain d’intérêt au neuf en début d’année, montre ses limites. », commente Ulrich Maurel.

« Dans l’ancien, cette proportion est de 84,5% versus 90,20% l’année dernière sur les trois 1ers trimestres. Nous pensons que l’annonce récente de François Hollande sur un PTZ élargi et simplifié peut également contribuer à un retour fort de l’achat dans l’ancien, en particulier dans les zones rurales. »

A Lire aussi...