2 novembre 2015 Profil des acquéreurs: Octobre 2015

2015-profil primo octobre

Devenir propriétaire: Immoprêt a accompagné 29 839 familles dans leurs acquisitions immobilières depuis le 1er janvier 2015

3 027 familles accompagnées par Immoprêt courant octobre 2015

2015-profil octobre

Ulrich Maurel, président fondateur d’Immoprêt, commente ces chiffres : « On remarque que le montant moyen de l’emprunt a fortement augmenté entre octobre 2014 et octobre 2015 (+11,5%) : depuis un an, on rappelle que les taux sont très bas après avoir atteint des records historiques avant l’été.

Aujourd’hui, les derniers sceptiques sur la décision d’achat se laissent convaincre de devenir propriétaires et passent à l’acte.

Malgré un resserrement des conditions d’emprunt par les banques depuis la rentrée, avec des dossiers bien préparés (apport en hausse de 7% malgré des revenus quasi-identiques), les banques sont enclines à accepter le financement des frais de notaires, et parfois d’agence immobilière s’il y en a. »

Attention cependant à présenter une situation stable, condition indispensable pour les banques pour devenir propriétaire, en ne dépassant pas les 33% d’endettement par exemple ou en étant vigilant sur la tenue de ses comptes. Pour obtenir de bonnes conditions, il est fortement recommandé de bénéficier d’un apport et de disposer d’une épargne résiduelle après le projet d’achat immobilier.

 

Depuis le début de l’année, 16 727 primo-accédants accompagnés par Immoprêt

2015-profil primo octobre

Concernant les primo-accédants, ils représentent toujours plus de la moitié des clients Immoprêt.

« Le montant moyen du prêt connaît une baisse très légère entre septembre et octobre 2015 (-0,5%) mais ce montant a retrouvé les niveaux les plus hauts, d’avril à juillet, à plus de 153 000€. Parallèlement, le montant moyen de l’acquisition (143 600€) et l’apport moyen (23 527€) en octobre sont en baisse par rapport à septembre, respectivement de -6% et -7%. On remarque que le montant de l’emprunt est plus élevé que le montant du bien, car aujourd’hui les acquéreurs font le choix de financer les travaux au moment où ils souscrivent à leur prêt immobilier. Une solution leur permettant de conserver leur épargne et qui a ses avantages en cette période de taux bas par rapport un prêt à la consommation. »

A Lire aussi...