23 mars 2016 PROFIL DES ACQUEREURS AU 1ER MARS 2016

Immoprêt a accompagné 7 111 familles dans leurs acquisitions immobilières depuis le 1er janvier 2016

3 278 familles accompagnées par Immoprêt en février 2016

1

Immoprêt, courtier en prêt immobilier qui a accompagné plus de 34 000 familles en 2015, analyse chaque mois le profil de ses acquéreurs : « Motivés par la baisse continue des taux des crédits immobiliers doublée d’un contexte économique et politique favorable, les Français en profitent pour investir dans l’achat d’un bien immobilier. », commente Ulrich Maurel, Président fondateur du réseau. L’augmentation du prix moyen du bien (+6,88%) couplée à celle de l’emprunt (+7,32%) est la traduction de deux phénomènes : tout d’abord compte tenu des taux bas et du nouveau PTZ, les clients ont une capacité d’achat en augmentation et se permettent ainsi d’acquérir des biens supérieurs en qualité et donc en prix comparé à février 2015. D’autre part, dans certaines zones, les prix de l’immobilier sont en hausse impactant les primo-accédants, ». La hausse considérable de l’apport (+16,88%) s’explique quant à elle par la période sujette aux versements des participations et intéressements des entreprises à leurs salariés mais aussi par la faiblesse des niveaux de rémunérations des placements.

Cette tendance des taux immobiliers décroissante va de pair avec la réduction de la durée des emprunts de 3 mois par rapport à février 2015. « On ne le répètera jamais assez : c’est le moment d’investir, les conditions sont optimales. », déclare Ulrich Maurel.

Depuis le début de l’année, 5 044 primo-accédants accompagnés par Immoprêt

3

Ulrich Maurel explique : « Les primo-accédants continuent d’être notre cible de prédilection et représentent plus de la moitié des familles que nous accompagnons depuis le début de l’année. Si nous analysons le profil de l’acquéreur primo-accédant en février 2016 versus janvier, nous constatons un comportement similaire à l’ensemble des acquéreurs. » Le montant moyen du prêt est assez stable. En revanche le prix moyen de l’acquisition a augmenté (145 819€ en février versus 141 552€ en janvier 2016), tout comme l’apport moyen qui accuse une légère hausse et passe de 21 858€ à 22 864€, tandis que la durée moyenne de l’emprunt a baissé de 245 à 242 mois. Les primo-accédants, eux aussi, bénéficient de cette conjoncture de taux bas et d’une position des banques ouvertes au prêt.

 

A Lire aussi...