14 novembre 2016 Le prêt relais, une solution fiable en 2017 ?

simulation-de-financement

Paris, le 8 novembre 2016 – Après une forte période de baisse des prix, puis une stabilité relative,

le marché de l’immobilier repart à la hausse, et les vendeurs de biens immobiliers recommencent à investir. Les futurs acquéreurs ont recours au prêt relais, qui constitue une solution temporaire lors d’un achat qui intervient avant une vente. Dans un contexte incertain, quels sont les avantages et les risques potentiels liés aux prêts relais ? Immoprêt, courtier en crédit immobilier et assurance emprunteur fait un petit tour d’horizon.

2016, entre rééquilibrage et baisse des prix

Au cours de l’année 2016, malgré un dynamisme avéré du secteur de l’immobilier, les tarifs pratiqués étaient toujours peu élevés. Au 3ème trimestre 2016, une légère progression des prix a été observée, mais il s’agit davantage d’un rééquilibrage des prix suite à quatre années de baisse. Le marché a ainsi enregistré une progression de ses ventes de 16,2% au niveau national*. Cela peut en grande partie s’expliquer par une baisse régulière des prix et des taux d’emprunt de plus en plus bas.

Même si les professionnels du secteur encouragent fortement les propriétaires à concrétiser leur acte de vente, le marché n’est pas à l’abri d’une remontée des taux qui occasionnerait une chute des prix, et ainsi une augmentation des difficultés à vendre leur bien.

Le prêt relais : une solution transitoire…

Le prêt relais constitue une avance sur apport lorsque la résidence actuelle n’est pas encore vendue. Il ne peut dépasser une période de 2 ans et permet d’éviter des problèmes de trésorerie tels que supporter deux loyers sur une période où le premier bien n’est pas encore vendu. Il permet également d’éviter la location d’un bien entre la vente du 1er bien et la trouvaille du second.

Il est essentiel de faire une bonne estimation de la résidence à vendre pour une vente rapide et au prix espéré. De plus, la banque ne prendra pas en compte la totalité du prix de vente du bien, mais entre 60% et 80%, et elle ne peut en aucun cas accorder de prêt relais dans le cas d’investissements locatifs.

 

Le prêt relais en 3 formules :

·         Le prêt relais accompagné d’un prêt amortissable classique, permet d’emprunter une somme supérieure à la valeur du bien vendu ;

·         Le prêt relais incluant une franchise totale avec un différé d’amortissement qui permet d’alléger les charges mensuelles pendant la période où le bien n’est pas encore vendu ;

·         Le prêt relais sec qui ne s’accompagne pas d’un crédit immobilier à long terme, et qui donc ne nécessite pas d’avance de la part des futurs acquéreurs.

 

… à bien préparer

Ce type de crédit propose un complément de financement qui évite le recours à la location pendant la phase de mise en vente. Le prêt relais permet d’acheter avant de vendre, et ainsi d’attendre une opportunité avantageuse offerte par le marché immobilier, avant toute conclusion d’opération.

* Selon les ventes enregistrées dans le réseau Guy Hoquet l’Immobilier entre le 30 septembre 2015 et le 30 septembre 2016

Mais cette solution s’avère risquée si le délai de la transaction est trop long, car dans ce cas, les intérêts vont se cumuler. Par ailleurs, plus les taux sont bas, plus les acheteurs vont avoir tendance à se ruer sur les biens, et donc tenter de faire un prêt relais pour changer de logement, et plus cela crée de l’instabilité au niveau du marché car les prix vont invariablement augmenter et ainsi retarder les ventes.

 

Quelques conseils pour réussir sa transaction avec un prêt relais

Si vous devez souscrire un crédit relais, Immoprêt vous donne quelques conseils pour vous lancer en pleine connaissance de cause.

Il faut bien entendu étudier les différentes options parmi les trois formules de prêts proposées afin d’être sûr de choisir l’option adaptée à votre situation. Avant toute décision, il est primordial de ne pas surévaluer la valeur de son bien sous peine de ne pas être en mesure de le vendre, ce qui causerait une augmentation de la durée du crédit relais…

Afin de garder une marge de manœuvre et d’évaluer le montant du crédit par rapport au prix de vente de votre logement, Immoprêt accompagne les particuliers dans leurs démarches afin de trouver la meilleure offre.

Enfin, l’anticipation est primordiale, car il ne faut pas attendre la fin du prêt pour songer à vendre. Parfois, la meilleure solution reste le paiement d’un loyer qui peut se révéler moins cher, et plus prudent qu’un prêt relais.

Immopret vous accompagne en étudiant l’aspect financier de votre futur projet Immobilier tout en sécurisant  votre Achat Revente.

Vers une reprise en hausse du marché immobilier en 2017 ?

Pour Jauffrey Ianszen, Directeur Réseau & Développement « le marché va réellement décoller en 2017, grâce à la stabilité des taux d’intérêt et la baisse des prix ». Toutefois, la situation est à prendre au cas par cas car si les prix ont relativement baissé dans les grandes villes, ils sont en chute libre dès que l’on s’éloigne du centre. Ainsi, l’Ile de France fait figure de bonne élève avec des ventes stables au niveau des petites surfaces dont les studios, contrairement aux terrains à bâtir qui font face à une fiscalité bien plus lourde.

« Ce serait donc le moment de vendre et d’acheter, mais les vendeurs vont devoir consolider leur projet le plus tôt possible afin d’être en mesure de profiter au mieux des bonnes conditions du marché actuel», conclut Jauffrey Ianszen.

 

 

 

A Lire aussi...