3 avril 2017 Emprunter : Comment bien préparer son dossier de crédit ?

simulation-de-financement

Paris le 3 avril – La hausse des taux combinée à l’augmentation des prix pousse les ménages à accélérer leur projet d’achat pour profiter de conditions qui restent encore favorables.Immoprêt, courtier en prêt immobilier et assurance de prêt, donne ses conseils pour préparer au mieux son dossier de crédit.

  • Avoir une bonne tenue de compte

En effet, il est conseillé d’avoir un compte « propre », c’est-à-dire de pouvoir fournir des relevés bancaires qui montrent le bon profil financier de l’emprunteur. Il est préférable de ne pas avoir de découvert et la commission d’intervention est souvent rédhibitoire.

« Il faut être vigilant à la nature des dépenses, par exemple les prélèvements pour les jeux en ligne ne sont pas les bienvenus » déclare Jauffrey Ianszen, Directeur Réseaux et Développement d’Immoprêt.

  • Se tourner vers un courtier qualifié

C’est un gain de temps car le courtier, qui a un devoir de conseil, consulte plusieurs établissements bancaires pour trouver la meilleure offre pour les emprunteurs en tenant compte de leur situation financière et de leur dossier de crédit. De plus, le courtier bénéficie de grilles de taux négociées, liées à son volume d’affaires.

  • Avoir une situation professionnelle stable

C’est aujourd’hui impossible d’emprunter en Contrat à Durée Déterminée (si mono emprunteur) et difficile en tant qu’intérimaire. En effet, le futur acquéreur peut acheter en travaillant en intérim mais doit travailler depuis plus de 3 ans (dans le même secteur d’activité), ne pas avoir d’interruption de contrat sur cette période, et il devra s’acquitter des frais de notaire. Ses revenus seront pris en compte à hauteur de 70% uniquement.

De plus, les banques favorisent les CDI (Contrat à Durée Indéterminé) car ils sont gages de sécurité. Si le futur acquéreur achète seul, il devra être en CDI pour que son dossier soit accepté et si c’est un jeune couple, au moins l’un des deux devra également être en CDI.

Simulation : Acheter lorsque l’on travaille en intérim

Monsieur et Madame ont 28 ans.

Ils cherchent à acheter sur Lille.

Conditions : 1.65% sur 20 ans.

Monsieur gagne 2 000€ net/mois,

Madame est en intérim et gagne en moyenne 1200€ par mois.

Ils n’ont pas de prêt en cours.

Ils ont un apport de 10 000€ qui correspond aux frais de notaires.

Les revenus de Madame seront pris en compte à hauteur de 70%, soit 840€.

Capacité d’emprunt mensuelle:

33% de 2 840€ soit 937€

Soit un budget dans l’ancien de 191 429€ (Hors frais de notaires)

  • Avoir 10% d’apport personnel

Les banques sont de plus en plus frileuses face aux emprunteurs à qui elles demandent généralement 10% d’apport. Le prêt sans apport, c’est-à-dire à 110%, signifie que l’achat et les frais annexes (fraide notaires, de garantie et de dossier) sont complètement financés par le crédit.

Immoprêt soutient que même si il est plus difficile à obtenir ces dernières années, l’emprunt sans apport reste possible pour une grande partie des français. En effet, sur 8605 dossiers traités par Immoprêt en ce début d’année, 56,98% sont des demandes sans apport.

En 2016, sur 40 614 dossiers, 58,63% étaient des demandes sans apport, contre 60,58% en 2015 sur 27 340 dossiers traités.

« Ce chiffre montre que plus de la moitié de nos clients n’ont pas d’apport mais peuvent tout de même accéder à la propriété » déclare Jauffrey Ianszen.

Simulation de prêt :

Un primo accédant souhaite connaitre sa capacité d’emprunt et ne souhaite pas dépasser 660€ de mensualité. 

S’il a un apport des frais (notaire, agence et garantie) de 18 000€, il peut avoir un prêt de 155 000€ sur 25 ans, avec un taux à 1.95% (hors assurance).

S’il n’a pas d’apport, il peut avoir un prêt de 135 000€ sur 25 ans, car les conditions seront alors de 2.25% (hors assurance).

 

   

 

A Lire aussi...