11 avril 2017 Baromètre mensuel : le crédit immobilier en région

renegociation-600x270

Immoprêt, courtier en prêt immobilier et assurance de prêt ayant accompagné 15 685 familles

dans leurs acquisitions financières depuis janvier 2017, dresse comme tous les mois un bilan sur le crédit immobilier. Taux, profils acquéreurs, capacité d’emprunt sont ainsi analysés.

La hausse des taux confirmée

La hausse des taux se confirme en ce début de mois d’avril. En effet, les prêts sur 20 ans (qui sont les plus fréquents) affichent ce mois-ci une moyenne de 1.56% contre 1,45% au 1er mars et 1,43% au 1er février.

Concernant l’analyse par région, les taux sont en hausse sur l’ensemble du territoire. On constate cependant que les taux sont restés stables à 1,5% sur les Pays-de-la-Loire, l’Occitanie et sur le Grand-Est sur 20 et 25 ans.

On voit le montant du prêt moyen augmenter de 0,31% (passant de 168 683€ au 1er mars à 169 206€ au 1er avril). L’apport moyen, augmente également de 3,51% (passant de 25 754€ au 1er mars à 26 567€ au 1er avril).

 « Les taux d’intérêt continuent d’augmenter et sont aujourd’hui presque équivalents aux taux de mai 2016 qui étaient d’1,53% sur 20 ans. Cependant ils restent encore assez intéressants pour acheter. Les banques n’augmentent pas considérablement leurs taux pour ne pas prendre le risque de perdre de la clientèle »  déclare Jauffrey Ianszen, directeur Réseaux et Développement d’Immoprêt.

barometreavril

* Meilleur taux obtenu par Immoprêt auprès des banques, par durée et par région

**Données calculées sur la moyenne des clients accompagnés par Immoprêt sur la région citée, depuis le 01.01.2017

Zoom sur le profil des primo-accédants

Depuis le 1er janvier 2017, 10 715 primo-accédants ont été accompagnés par Immoprêt, ce qui correspond à 67% des familles.

Le montant moyen du prêt a augmenté de 0,36% (passant de 163 419€ à 164 008€) entre mars et avril. L’apport moyen a également augmenté d’1,69 % (passant de 22 396€ à 22 775€).

« Cette hausse des taux confirmée n’est pas une barrière pour les primo-accédant qui peuvent aujourd’hui emprunter plus » indique Jauffrey Ianszen.

 

   

 

A Lire aussi...