Accueil > Actualités > La Fiscalité de la Location Saisonnière

La Fiscalité de la Location Saisonnière

Partager sur :

En période estivale, de nombreux acquéreurs ont l’idée d’acheter une résidence secondaire, investir dans le locatif saisonnier ou encore louer une partie ou la totalité de leur résidence principale lors de leurs vacances.

Dans quel cas déclarer ?

Tous les cas de figure sont à déclarer mais les revenus sont imposables au delà de 760 euros par année fiscale, charges diverses supportées par le locataire incluses (eau, entretien piscine, Edf, jardinier etc.)

Comment les déclarer ?

Les revenus sont à déclarer soit dans la catégorie bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou au titre des revenus fonciers.

La déclaration en MICRO BIC est la plus simple. En effet, pas besoin d’un professionnel pour vous aider à les déclarer. Il suffit que les loyers annuels perçus, charges comprises, ne soient pas supérieurs à 32 600 euros par année fiscale. Dans ce cas de figure, 50% des loyers annuels seront fiscalisés. Ils seront rajoutés aux revenus imposables.

Inconvénient

Aucune déduction de dépenses liées à la mise en location ne sera possible.

La déclaration en revenu foncier, en régime réel. Dans ce cas, il est possible de déduire toutes les charges liées à la mise en location. Sont déductibles par exemple les intérêts d’emprunt, les frais de publicité etc. Il y a alors obligation de tenir un grand livre comptable reprenant l’ensemble des dépenses et revenus. Il est conseillé de le faire valider par un notaire, comptable, expert comptable ou avocat fiscaliste.

Attention

Les charges devront être déduites au prorata temporis de la mise en location.

Inconvénient

Le choix de ce régime se fait par un courrier à l’administration fiscale avant le premier février de chaque année. Ce régime est en place au minimum pour deux années fiscales et sauf dénonciation de votre part avant le 1er février, il est reconduit par période de deux ans.

Quel régime choisir ?

Il est conseillé de simuler les impacts fiscaux des deux régimes. Un avocat fiscaliste, un notaire, un expert comptable ou un comptable seront en capacité de proposer ce service et de conseiller en fonction de chaque situation.

Trouvez le meilleur taux pour votre prêt immobilier

MEILLEUR TAUX IMMOBILIER ACTUEL

Pour un prêt immobilier sur 15 ans.

0.64%*

Calculez votre mensualité et votre capacité d'emprunt.

Financer votre coup de cœur en trouvant le meilleur crédit

Pourquoi passer par un courtier ?

Signature du compromis ? C’est parti pour trouver votre crédit… La signature d’un compromis de vente déclenche un top départ pour vous : vous […]

Comment obtenir le meilleur taux ?

Mais d’abord qu’est-ce qu’un taux d’intérêt ? Lorsque vous souscrivez un crédit auprès d’une banque, en contrepartie des sommes empruntées elle applique un […]

NOS CLIENTS NOUS ADORENT