Accueil > Actualités > Location : les loyers continuent d’augmenter !

Location : les loyers continuent d’augmenter !

Selon SeLoger, la crise sanitaire n’est pas responsable de la hausse des loyers dans les grandes villes de France, qu’il s’agisse de locations vides ou meublées. Ces dernières se sont par ailleurs multipliées sur le marché locatif au cours des derniers douze mois, là encore en raison des effets de la Covid-19 sur le tourisme.

Logement vide ou meublé : la hausse des prix concerne tous les loyers

En un an, les loyers des locations vides ont pris jusqu’à 7% dans les grandes villes de France selon les chiffres publiés par le site SeLoger à la rentrée. Seule la capitale semble être épargnée par cette tendance avec une baisse de 2% sur douze mois, sachant que le loyer moyen y reste le plus élevé de l’Hexagone : 1 579€. En parallèle, ils ont augmenté dans sa périphérie, avec une hausse de 13% à Boulogne-Billancourt. En région, c’est la ville de Rennes qui connaît la plus forte hausse : 7%. Le constat est plus spectaculaire encore du côté des locations meublées, notamment à Strasbourg où le loyer moyen a fait un bon de 17% en une année. Lyon, Toulouse, Bordeaux et Reims sont loin d’être épargnées : 16% dans la capitale des Gaules contre 10% dans les trois autres villes.

De plus en plus de biens meublés en location

Ces hausses qui touchent la majorité des grandes villes françaises ne sont pas dues à une raréfaction des biens disponibles sur le marché, bien au contraire : selon le site SeLoger, l’offre locative a fait un bond de 6% entre l’été 2019 et l’été 2020 (41% en 2019 contre 47% cette année). Parmi ces nouvelles offres disponibles, on trouve de plus en plus de locations meublées, notamment à Nice où elles sont supérieures de 17% en volume par rapport aux locations nues. La tendance est similaire à Bordeaux (+14%) et à Paris (+11%). Deux villes connaissent une tendance inverse dans l’Est de la France : à Mulhouse (-3%) et à Strasbourg (-7%), les locations vides sont plus nombreuses sur le marché que les locations de logements meublés.

Un contexte favorable pour la primo-accession

Cette tendance générale à la hausse des loyers doit inviter les locataires, notamment les moins de 35 ans, à se poser une question existentielle : n’est-il pas le moment de devenir propriétaire ? Certes, la crise sanitaire peut fragiliser la situation professionnelle – notamment dans des secteurs comme l’évènementiel ou l’hôtellerie-restauration. Mais le niveau bas des taux du crédit immobilier constitue une aubaine, alors que le ralentissement de l’activité du marché place les acquéreurs en position de force par rapport aux vendeurs. La tribu Immoprêt accompagne les futurs emprunteurs dans la concrétisation de leurs projets immobiliers dans les meilleures conditions.

Publié le 29/09/2020

1.60%*

Le taux Immoprêt
sur 15 ans

Profitez du meilleur taux immobilier !

Découvrez votre capacité d'emprunt et vos mensualités de crédit immobilier

Obtenez les meilleures conditions pour votre crédit immobilier !

NOS CLIENTS NOUS ADORENT