Accueil > Actualités > Logement énergivore : le Nord mauvais élève

Logement énergivore : le Nord mauvais élève

batiments anciens lille

Alors que l’audit énergétique est devenu obligatoire depuis le 1er avril, voici un état des lieux des passoires thermiques en France. Le Nord est en zone rouge. Le département compte 3 804 logements étiquetés G+, selon Hello Watt.

3 804 passoires thermiques dans le Nord

Selon une étude de la plateforme Hello Watt publiée en mars 2023, le Nord fait partie des départements qui abritent le plus de passoires thermiques en France. En effet, on y recense 3 804 logements classés G+, les plus énergivores. Pour rappel, le diagnostic de performance énergétique (DPE) attribue une note, de A à G. A correspondant aux logements les plus performants et G aux plus mauvais élèves. Avec une note G+, cela signifie que le logement affiche une consommation énergétique estimée supérieure à 450 kilowattheures (kWh) par mètre carré et par an.

Le Nord, derrière Paris et les Hauts-de-Seine

Si le Nord fait figure de mauvais élève dans le classement Hello Watt, il n’occupe que la troisième marche du podium. Avec 5 099 logements classés G+, le département des Hauts-de-Seine grimpe à la deuxième place. Loin devant, Paris se hisse en tête avec près de 15 000 passoires thermiques G+. Pour rappel, la loi Climat de 2021 se consacre à la lutte contre les passoires thermiques. Et le calendrier d’interdiction de location est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2023. Cette première échéance vise en effet les logements les plus gourmands en énergie et classés G au DPE. Autrement dit, ceux qui consomment plus de 450 kWh d’énergie par mètre carré et par an, et considérés comme indécents. Dès 2025, cette interdiction de location concernera les autres biens étiquetés G, puis les biens F. Enfin, ils seront rejoints par les E en 2034.

Que faire de ces logements G+ ?

Selon les données de Hello Watt, les biens mal isolés et classés G+ sont pour la plupart des appartements construits dans les années 50 et d’une superficie moyenne de 56 m². Il s’agit du profil type du logement classé dans la catégorie des pires passoires thermiques et dépassant le seuil fatidique de 450 kWh d’énergie consommée par mètre carré et par an. Pour près de 8 de ces passoires sur 10, le problème reste la consommation liée au chauffage. Outre l’interdiction de louer, une nouvelle contrainte existe depuis le 1er avril. Désormais, les propriétaires d’une passoire thermique (un logement classé F ou G), doivent réaliser un audit énergétique pour vendre. Ce bilan permettra, en plus du DPE, de connaître les travaux à effectuer pour améliorer la performance énergétique du bien.

Avant de vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique, sachez que de nombreuses aides existent comme MaPrimeRénov’ ou l’éco-PTZ. Dans le cadre d’un achat, il est d’ailleurs tout à fait possible d’inclure ces travaux dans le crédit immobilier. Pour chercher le meilleur financement et concrétiser votre projet dans les meilleures conditions, choisissez l’accompagnement d’un courtier en crédit.

3.55%*

Le taux Immoprêt
sur 15 ans

Profitez du meilleur taux immobilier !

Découvrez votre capacité d'emprunt et vos mensualités de crédit immobilier

Obtenez les meilleures conditions pour votre crédit immobilier !