Accueil > Actualités > Prêts aidés : qui a droit à quoi en 2020 ?

Prêts aidés : qui a droit à quoi en 2020 ?

Les villes moyennes résistent mieux à la crise

Partager sur :

Destinés à faciliter l’accession à la propriété pour des ménages aux revenus modestes ou intermédiaires, les prêts aidés sont d’autant plus pertinents dans un contexte économique dégradé par la Covid-19. Inventaire des dispositifs qui existent en France en 2020 pour financer une acquisition en parallèle d’un crédit immobilier.

Le prêt à taux zéro (PTZ) : le plus sollicité

Le prêt à taux zéro permet de financer une partie de l’achat ou de la construction d’une résidence principale. Parmi tous les prêts aidés, il s’agit du plus connu mais aussi du plus avantageux dans la mesure où aucun intérêt n’est prélevé et où le remboursement est différé par rapport au remboursement du prêt immobilier classique qui lui est apposé.  En effet, le PTZ ne permet pas de financer la totalité de l’opération immobilière, il faut souscrire un crédit immobilier en plus. Le montant du PTZ est calculé selon plusieurs critères : composition et revenus du ménage, type de bien, zone géographique… En 2018, près de 90 000 PTZ avaient été contractés pour financer une acquisition en complément d’un prêt immobilier classique.

Le prêt Action Logement : l’ex 1% Logement

Le prêt Action Logement finance lui aussi l’acquisition ou la construction d’une résidence principale répondant à la norme RT 2012, mais il s’adresse exclusivement aux salariés. Il met à contribution certaines entreprises disposant de fonds via la collecte d’une taxe récupérée par l’organisme Action logement. Son montant oscille entre 7 000 et 25 000€ avec un taux d’intérêt préférentiel. Le montant du crédit Action Logement est déterminé en fonction de la zone géographique où se situe le bien. En plus d’un crédit immobilier, le prêt Action Logement est cumulable avec un prêt travaux.

Le prêt épargne logement : de l’épargne à l’acquisition

Le prêt épargne logement est directement lié à une solution d’épargne : le plan épargne logement (PEL). Sans PEL, il est donc impossible d’en bénéficier. Il faut d’abord épargner pendant quatre ans (minimum 540€ par an) sur son PEL. Au bout de ces quatre années, il est possible de bénéficier du prêt épargne logement qui sera plus ou moins conséquent selon l’apport du PEL. Ce prêt n’est néanmoins pas le plus intéressant en ce moment puisque ses taux d’emprunts sont plus élevés que ceux d’un prêt immobilier classique.

Le prêt d’accession sociale : un coup de pouce pour les bas revenus

Le prêt d’accession sociale (prêt PAS) permet aux particuliers les plus modestes de devenir propriétaires de leur résidence principale. Il ne dispose pas de plafond, ce qui permet aux ménages qui en bénéficient de l’utiliser pour couvrir la totalité de leurs dépenses lors de l’achat d’un bien immobilier. Ce prêt peut donc financer l’acquisition dans sa totalité, ou venir compléter un autre prêt aidé, comme le prêt à taux zéro par exemple. À titre d’exemple, le plafond de revenus pour bénéficier du PAS en 2020 est de 24 000€ en zone C et 37 000€ en zone A pour une personne seule.

La tribu Immoprêt est à votre service pour vous guider dans le choix du meilleur financement. Votre courtier fait équipe avec vous pour vous aider à dénicher le crédit au meilleur taux et aux meilleures conditions !

Trouvez le meilleur taux pour votre prêt immobilier

MEILLEUR TAUX IMMOBILIER ACTUEL

Pour un prêt immobilier sur 15 ans.

0.75%*

Calculez votre mensualité et votre capacité d'emprunt.

Financer votre coup de cœur en trouvant le meilleur crédit

Pourquoi passer par un courtier ?

Signature du compromis ? C’est parti pour trouver votre crédit… La signature d’un compromis de vente déclenche un top départ pour vous : vous […]

L'immobilier de demain
Comment obtenir le meilleur taux ?

Mais d’abord qu’est-ce qu’un taux d’intérêt ? Lorsque vous souscrivez un crédit auprès d’une banque, en contrepartie des sommes empruntées elle applique un […]

NOS CLIENTS NOUS ADORENT