Accueil > Actualités > Crédit immobilier : le taux d’usure grimpe à plus de 5,5 % !

Crédit immobilier : le taux d’usure grimpe à plus de 5,5 % !

la banque de france

Les taux d’usure poursuivent leur ascension. À compter du 1er septembre, ils atteignent 5,56 % pour les prêts les plus longs. Un emprunt facilité pour les porteurs de projet, mais dont le coût est aussi plus élevé.

Nouvelle hausse du taux d’usure

Comme tous les mois depuis 2023, les taux d’usure viennent d’être mis à jour. Et, sans surprise, les plafonds continuent d’augmenter. Ainsi, dès la rentrée de septembre, le seuil d’usure va atteindre 5,56 % pour les prêts de 20 ans et plus. Une hausse de 23 points par rapport au mois dernier.

Voici en détail les nouveaux taux d’usure applicables au mois de septembre 2023 :

Crédits immobiliers Taux d’usure appliqué au 1er août 2023 Taux d’usure appliqué au 1er septembre 2023 Évolution en points de base
Prêts à taux fixe de moins de 10 ans 4,17 % 4,23 % + 6
Prêts immobiliers à taux fixe entre 10 ans et moins de 20 ans 5,12 % 5,28 % + 16
Crédits à taux fixe de plus de 20 ans 5,33 % 5,56 % + 23
Prêts à taux variable 4,93 % 5,13 % + 20
Prêt relais 5,28 % 5,53 % + 25

Un accès au crédit fluidifié

Alors que le taux d’usure est en principe réajusté tous les trimestres, la Banque de France a accepté, depuis début 2023, de le réviser provisoirement chaque mois. Un ajustement plus régulier qui permet d’ouvrir l’accès au crédit. Il convient de rappeler que ce taux plafond fixe la limite au-delà de laquelle une banque ne peut pas prêter. Il doit inclure :

  • le taux de crédit pratiqué par l’établissement bancaire ;
  • mais aussi les frais liés au crédit comme l’assurance emprunteur, les frais de dossier et de garantie, etc.

Ainsi, la révision mensuelle du taux plafond permet à davantage de candidats d’accéder à l’emprunt, sans être bloqués par un taux usuraire trop bas. Du côté des banques, celles-ci peuvent :

  • être de nouveau rentables en ajustant leur barème ;
  • financer davantage de dossiers de prêts.

Vers une reprise de la production de crédit

Si l’augmentation rapide du taux d’usure permet de débloquer les dossiers de prêt, le coût du crédit devient néanmoins plus cher. Ce dernier n’en finit pas de peser sur la capacité d’emprunt des Français. Pour les candidats qui souhaitent concrétiser un projet immobilier, il est donc indispensable de bien se préparer.

Dans le contexte, il est ainsi vivement recommandé de consulter régulièrement le baromètre des taux. Comme l’a indiqué Bruno Lemaire, ministre de l’Économie et des Finances, fin août sur France Inter : « les taux ne vont pas baisser dans les mois à venir ».

Avant la prochaine remontée des taux, n’hésitez donc pas à vérifier la faisabilité de votre projet et à faire appel à un courtier en crédit immobilier.

3.55%*

Le taux Immoprêt
sur 15 ans

Profitez du meilleur taux immobilier !

Découvrez votre capacité d'emprunt et vos mensualités de crédit immobilier

Obtenez les meilleures conditions pour votre crédit immobilier !