Accueil > Rachat de crédits > Regroupement de prêts : comment réagir en cas de refus ?

Regroupement de prêts : comment réagir en cas de refus ?

Si vous effectuez une demande de rachat de crédits, sachez que celle-ci peut être rejetée par l’établissement bancaire sollicité. Quels sont les motifs pouvant entraîner un refus de regroupement de prêts ? Et comment procéder pour que toutes les conditions soient réunies ? La tribu Immoprêt vous dit tout sur la manière d’obtenir une réponse favorable.

Pour quels motifs le rachat de crédits peut-il être refusé ?

De nombreuses raisons peuvent pousser un organisme bancaire à opposer un refus lorsque vous le sollicitez pour un regroupement de prêts. Ainsi, un tel refus peut être émis si :

  • vous êtes fiché à la Banque de France ;
  • vous êtes inscrit au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) ;
  • votre situation financière a entraîné une augmentation trop importante de votre taux d’endettement.

Lors du dépôt d’un dossier de surendettement auprès de la Banque de France, les situations professionnelle et familiale de l’emprunteur entrent également en jeu.

À savoir

Notez que si votre situation financière s’améliore, l’établissement bancaire auprès duquel vous avez effectué votre demande de rachat de crédits a la possibilité de réviser toutes les conditions d’admissibilité du dossier que vous lui avez soumis.

Étude de rachat de crédits avec un expert Immoprêt

Regroupement de prêts refusé : quelles solutions pour y remédier ?

Votre regroupement de prêts a été refusé ? La tribu Immoprêt vous donne quelques pistes afin que votre prochaine demande puisse être acceptée par les organismes bancaires spécialisés en rachat de crédits.

Et si vous sollicitiez votre banque ? 

Dans un premier temps, vous pouvez faire appel à votre organisme bancaire habituel. En effet, ce dernier a l’avantage de bien connaître votre situation financière actuelle. Il pourra donc vous apporter une solution sur mesure et ajustée à vos besoins. Cependant, vous pouvez aussi vous tourner vers un organisme financier expert en rachat de crédits. Ce type d’établissement propose généralement des offres de regroupement de prêts plus fournies que celles des banques.

Pourquoi passer par un courtier ?

Sachez que la plupart des offres de rachat de crédits élaborées par les établissements spécialisés ne sont pas directement destinées au grand public. Elles s’adressent en priorité à des interlocuteurs bien spécifiques tels qu’un courtier expert en rachat de crédits. Ce dernier peut s’appuyer sur un large réseau de partenaires et leur présenter votre dossier dans les plus brefs délais. Avec l’aide d’un courtier, vous pouvez non seulement mettre en concurrence les offres de rachat de crédits, mais également bénéficier d’un accompagnement sur mesure afin de concrétiser votre projet.

À savoir

Une loi portant sur les mesures urgentes de réforme à caractère économique et financier, dite loi Murcef, a été votée en 2001. Elle vous protège en tant qu’emprunteur, notamment lors d’un refus de rachat de crédits. En l’absence de signature d’un contrat, vous n’avez donc pas de frais supplémentaires à payer. Les organismes bancaires ou les courtiers n’ont pas le droit de vous imposer la prise en charge de ces frais.

Comment faire face au surendettement ?

La fragilité de votre situation financière ne vous permet pas d’obtenir un regroupement de prêts ? Vos dettes non professionnelles s’accumulent ? Vous pouvez déposer un dossier de surendettement auprès de la Banque de France. Cela vous permettra d’étaler le paiement de vos dettes personnelles (loyer, factures), de rééchelonner vos dettes ou de reporter vos mensualités. Cette procédure peut mener au gel ou à l’effacement complet de vos dettes selon l’évolution de votre situation.

À savoir

Le dépôt d’un dossier de surendettement entraîne d’importantes conséquences. Si vous décidez de passer par cet ultime recours, vous serez enregistré au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) durant 5 ans. Si votre situation financière continue de se détériorer, une procédure de rétablissement personnel peut être engagée afin d’effacer l’ensemble de vos dettes, avec ou sans liquidation judiciaire. Ici, la liquidation judiciaire concerne les biens immobiliers que vous possédez et qui peuvent être vendus.

Comment éviter un refus de rachat de crédits ? 

Afin d’écarter tout risque de refus à une demande de rachat de crédits, la tribu Immoprêt vous donne quelques préconisations.

  • Avant d’effectuer une demande de rachat de crédits, examinez la viabilité de votre projet.
  • Évaluez le montant des différents éléments financiers que comporte votre projet à l’aide d’outils de simulation.
  • Construisez un dossier béton pour crédibiliser et sécuriser votre demande de rachat de crédits auprès de la banque concernée. Ce dossier atteste également de la manière dont vous gérez vos comptes, car il expose précisément le montant de vos revenus et de vos frais.

Vous souhaitez effectuer un regroupement de prêts ? Grâce aux courtiers de la tribu Immoprêt, votre dossier est transmis aux établissements bancaires susceptibles de répondre au mieux à votre situation et à vos besoins. Vous obtenez tous les conseils nécessaires pour procéder étape par étape à un rachat de crédit. Les courtiers Immoprêt vous accompagnent jusqu’à la validation de votre demande auprès d’un établissement spécialisé.

Faire appel à un courtier Immoprêt pour mon regroupement de prêts

Actualités

La mairie de Paris vient d’annoncer en même temps qu’une hausse de 7 points du taux d’imposition, la possibilité d’en être exonéré. […]

Des pistes pour investir avec un petit budget sans se ruiner ? Voici cinq villes où il est rentable d’investir avec moins de […]

Obtenez les meilleures conditions pour votre rachat de crédits !

NOS CLIENTS NOUS ADORENT

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager