Accueil > Actualités > Achat immobilier : 3 nouveaux critères post-confinement

Achat immobilier : 3 nouveaux critères post-confinement

Partager sur :

Enfin libres ! Les acquéreurs peuvent de nouveau concrétiser leurs projets avec la reprise des activités du marché immobilier. Mais la période de confinement a fait évoluer les critères de la tribu Immoprêt, soucieuse de trouver un logement adapté à ses nouvelles priorités.

Un désir d’extérieur

C’en est fini de cette attestation de déplacement dérogatoire, sésame indispensable pour être autorisé à prendre l’air entre le 17 mars et le 10 mai. Durant ces 55 jours de confinement, un nouveau schisme a scindé la population française en deux : ceux qui avaient un extérieur et ceux qui n’en avaient pas… Et autant dire que la deuxième catégorie avait une sérieuse raison d’envier la première ! L’assignation à résidence a fait prendre conscience aux Français de l’importance de disposer de son propre accès à l’extérieur, que ce soit via un balcon, une terrasse ou un jardin privatif. Cela entraîne deux conséquences pour l’après-confinement :

  • un renforcement de l’attrait pour les appartements avec balcon ou terrasse – et une plus forte exigence sur la surface et l’exposition de cet extérieur ;
  • un intérêt plus prononcé pour les maisons que pour les appartements, qui ouvre la voie à un potentiel « exode urbain » au bénéfice des communes résidentielles en périphérie des agglomérations.

Un bureau à domicile

Pour beaucoup de Français, le confinement a rimé avec télétravail. Et là encore, tous n’étaient pas logés à la même enseigne. Il y avait ceux qui étaient pourvus d’un bureau et ont pu reproduire chez eux les conditions de travail dont ils ont l’habitude dans leur entreprise. Et il y avait les autres, dont la seule table chez eux est celle où l’on prend ses repas, lorsque ce n’est pas la table basse entre la télévision et le canapé… Le télétravail avec un ordinateur portable sur les genoux, ce n’est pas exactement les conditions rêvées pour rester efficace chez soi, encore moins avec la cohabitation forcée par le confinement, à proximité de l’agitation autour du poste de télévision ou de la cuisine… Alors que la crise sanitaire a offert une exposition inespérée au télétravail qui pourrait entraîner une refonte de l’organisation dans les entreprises, cette possibilité ne pourra être activée qu’à condition de bénéficier de conditions optimales chez soi. Cela invite dans la réflexion autour de l’achat d’un logement la nécessité d’une pièce supplémentaire en guise de bureau.

Moins de vis-à-vis, plus de calme

Souvent, on ne connaît pas ses voisins. Entre les journées de travail et les sorties du week-end, on les croise assez rarement finalement. Mais avec le confinement, les voisins faisaient un peu partie de la famille, surtout les plus bruyants ! Les citadins ont fait plus que quiconque l’expérience de la vie en communauté depuis la mi-mars et jusqu’au 10 mai, une expérience pas toujours heureuse qui pourrait bien leur donner l’idée d’aller voir ailleurs. Un ailleurs sans voisin derrière chaque mur ! Un autre argument en faveur d’une maison entourée d’un terrain clôt, ou à défaut une résidence à taille humaine. Un environnement plus calme car moins exposé, où l’on pourrait se déplacer d’une pièce à une autre sans avoir à s’inquiéter des bruits de pas sur le plancher.

Trouvez le meilleur taux pour votre prêt immobilier

MEILLEUR TAUX IMMOBILIER ACTUEL

Pour un prêt immobilier sur 15 ans.

0.64%*

Calculez votre mensualité et votre capacité d'emprunt.

Financer votre coup de cœur en trouvant le meilleur crédit

Pourquoi passer par un courtier ?

Signature du compromis ? C’est parti pour trouver votre crédit… La signature d’un compromis de vente déclenche un top départ pour vous : vous […]

Comment obtenir le meilleur taux ?

Mais d’abord qu’est-ce qu’un taux d’intérêt ? Lorsque vous souscrivez un crédit auprès d’une banque, en contrepartie des sommes empruntées elle applique un […]

NOS CLIENTS NOUS ADORENT