Accueil > Actualités > Prolongé jusqu’à fin 2023, le mode de calcul du PTZ ne change pas

Prolongé jusqu’à fin 2023, le mode de calcul du PTZ ne change pas

Prolongation du PTZ tel qu'on le connaît

Pas de changement pour le PTZ ou prêt à taux zéro. Le dispositif d’aide à l’achat d’un logement est prolongé au-delà de 2022, pour un an de plus.

Conditions du prêt à taux zéro

Pour rappel, le prêt à taux zéro (PTZ) est un dispositif de soutien à l’acquisition d’une résidence principale. Ce prêt est destiné aux primo-accédants n’ayant pas été propriétaires au cours des 24 derniers mois. Il permet de financer une partie de l’opération immobilière sans intérêt à rembourser. L’accès au prêt à taux zéro est également soumis à des plafonds de ressources selon la composition du foyer et la situation géographique.

Une aide primordiale dans les villes moyennes où les prix de l’immobilier s’envolent

Cette décision de prolonger l’un des principaux dispositifs d’aide à l’accession à la propriété jusqu’à fin 2023 est une bonne nouvelle pour les emprunteurs. Non seulement cela permet de soutenir le secteur de la construction, secoué par la crise sanitaire, mais c’est aussi une aide très prisée par les primo-accédants. Sans cette enveloppe, certains ménages ne pourraient pas devenir propriétaires. La période est en effet marquée par la hausse des prix immobiliers et le durcissement des conditions d’octroi du Haut Conseil de stabilité financière. Dès lors, le PTZ avec son taux à 0 % qui permet de financer un partie du coût total de l’opération représente la solution qui permet de financer l’acquisition de sa résidence principale.

Un projet de loi pour supprimer les effets de zonages PTZ

La quotité, part empruntable en PTZ, dépend de la localisation géographique. Dans certains secteurs où la demande est forte, le PTZ peut atteindre 40 % du montant total du projet pour l’acquisition de logements neufs. C’est le cas, par exemple, dans des villes localisées en zone A, B1 ou A Bis, comme Orléans ou Angers. Dans d’autres zones en B2 et C, le financement en PTZ n’est possible qu’à hauteur de 20 % pour le neuf. Ainsi pour des villes comme Quimper ou Brest, un PTZ peut s’élever à 40 000 € pour un achat de 200 000 €.

Le PTZ peut aussi être débloqué pour l’acquisition d’un logement ancien avec travaux dans les zones B2 et C. Après l’annonce par la ministre du Logement de la prolongation du dispositif PTZ jusqu’en 2023, les députés ont déposé une proposition de loi visant les zonages. Les Républicains réclament la suppression de ces limitations qui réduisent fortement le nombre d’opérations pouvant bénéficier d’une quotité finançable à 40 %. Une décision qui permettrait de redonner la possibilité aux familles modestes d’accéder à la propriété, y compris dans ces zones tendues où les prix s’envolent.

27/10/2021

Trouvez le meilleur taux pour votre prêt immobilier

MEILLEUR TAUX IMMOBILIER ACTUEL

Pour un prêt immobilier sur 15 ans.

0.60%*

Calculez votre mensualité et votre capacité d'emprunt.

Financer votre coup de cœur en trouvant le meilleur crédit

Pourquoi passer par un courtier ?

Signature du compromis ? C’est parti pour trouver votre crédit… La signature d’un compromis de vente déclenche un top départ pour vous : vous […]

Top 5 des villes en Essonne
Comment obtenir le meilleur taux ?

Mais d’abord qu’est-ce qu’un taux d’intérêt ? Lorsque vous souscrivez un crédit auprès d’une banque, en contrepartie des sommes empruntées elle applique un […]

NOS CLIENTS NOUS ADORENT