Accueil > Pret immobilier > Achat immobilier > Vous signez un compromis ? Voici ce que ça veut dire

Vous signez un compromis ? Voici ce que ça veut dire

La route vers la propriété se dessine de plus en plus et vous en êtes à l’officialisation de la vente par la signature du compromis. Mais d’abord qu’est-ce que c’est ? Quelles informations doit-il contenir et quels critères devez-vous vérifier avant de vous engager ? Immoprêt vous explique tout.

Un avant-contrat

Vous avez eu un coup de cœur pour un bien. Vous formulez une promesse d’achat au vendeur afin de lui prouver votre intérêt pour le logement qu’il met en vente. Ce dernier accepte et vous invite à signer un compromis de vente pour sceller davantage l’acquisition immobilière. C’est là qu’Immoprêt entre en action pour vous donner les clés afin de réussir votre projet immobilier.

Qu’est-ce qu’un compromis de vente au juste ? Avant d’y répondre, vous devez savoir qu’il existe 3 types d’avant-contrats :

  • La promesse unilatérale d’achat, appelée également offre d’achat, signifie que… Non, tout compte fait ce n’est pas ici que vous trouverez sa définition mais plutôt là. Chez Immoprêt, nous ne sommes pas du genre à spoiler le contenu. Bon allez… on vous le résume quand même : une offre d’achat officialise votre intérêt pour le logement mis en vente. Si le propriétaire accepte votre proposition il est tenu de vous le vendre à vous exclusivement.
  • La promesse unilatérale de venteest un avant-contrat qui permet de nommer sur la promesse de vente un bénéficiaire qui sera privilégié aux autres candidats pendant un temps défini. En d’autres termes, le vendeur vous désigne comme acheteur exclusif. Il ne peut pas vendre le bien à quelqu’un d’autre que vous durant le délai fixé dans la promesse de vente.
  • Le compromis de venteest le fruit du mariage entre la promesse de vente et d’achat et engage vendeur et acheteur à aller jusqu’au bout de l’opération immobilière. Pour qu’il soit effectif, le compromis de vente doit contenir diverses informations et être complété par certains documents.

Que doit contenir un compromis de vente ?

Avant de signer l’avant-contrat vous devez vérifier si toutes les informations suivantes y sont bien mentionnées :

  • La description du logement (adresse, superficie, etc.) ;
  • Le prix de vente du bien immobilier;
  • La date à laquelle il est disponible pour l’achat.
  • Les clauses suspensives. Celles-ci fixent les conditions auxquelles la vente peut être annulée. Comme par exemple lorsque l’acheteur n’obtient pas de crédit immobilier dans le délai généralement fixé à 45 jours. (Mais rappelez-vous, avec Immoprêt, on ne laisse pas bébé seul sans emprunt !).

Au compromis de vente le propriétaire doit annexer le diagnostic technique du bien immobilier en question. Ce document doit pouvoir être consultable dès vos premières visites du logement. Le diagnostic technique vous permet de vérifier avec précision l’état du bien (isolation thermique, performance énergétique, etc.).

astuce immopret

Il est recommandé de chercher un crédit immobilier avant de signer le compromis de vente. Si vous signez avant de réfléchir au financement, vous risquez de ne pas pouvoir financer à temps votre achat. Vous risquez de perdre le bien mais également le dépôt de garantie demandé lors de la signature et qui s’élève généralement à 5 ou 10% du prix du bien.

 

Trouvez le meilleur taux pour votre prêt immobilier

Emménagement

La crise sanitaire, il en dit quoi Stéphane Plaza ? Le gourou de l’immobilier sur M6 a livré son analyse de la situation […]

Envie de changer d’horizon après la crise sanitaire du coronavirus ? De gagner en confort et en qualité de vie ? Plus abordables, les […]

Enfin libres ! Les acquéreurs peuvent de nouveau concrétiser leurs projets avec la reprise des activités du marché immobilier. Mais la période de […]

Avec le déconfinement, la vie reprend ses droits et avec elle la possibilité d’envisager un achat immobilier. Mais est-ce vraiment le bon […]

NOS CLIENTS NOUS ADORENT

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager